© Alain MACHELIDON

monsieur Amélie productions

(ex Machine à Pestacles)

N° SIRET  : 483 677 944 00025
Code APE  : 9001 Z
(923A)
la.map@sfr.fr

Mairie de BRAM
Rue du Chanoine Andrieu
11150 BRAM
06 09 66 60 35




 


CARTE BLANCHE
au GRAND ROQUE

du mar 24 février au ven 27 février 2009
THÉÂTRE NA LOBA - PENNAUTIER (11)

Réservation et renseignement : theatrelegrandroque@orange.fr
ou au 04 68 77 59 17

Pass Festival, 4 spectacles : 30 Euros



Mairie Pennautier (11) Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative Région Languedoc Roussillon Conseil Général de l'Aude La Machine à pestacles

 

 



PRÉSENTATION DE LA COMPAGNIE :

LE GRAND ROQUE, CIE THEATRE est né en septembre 1989, d'un collectif d'acteurs venus d'horizons divers. Il s agissait au départ de créer une compagnie dans le cadre d'une association loi 1901, afin de fédérer nos potentiels et nos moyens de productions. L'objectif de cette structure était tripartite : Créer, Former, Diffuser.

De fait, l'association n'a eu de cesse depuis prés de 20ans de répondre à ces 3 objectifs avec, dés 1991, « BATAILLE NAVALE », la 1ere création dans le cadre du festival OFF , en 1992, la création du 1er Atelier de Formation de l'Acteur et enfin la diffusion maximale de ses spectacles et de ses travaux pédagogiques.

Ainsi à ce jour 5 promotions d'élèves ont été formées aux techniques de la scène, quelques-uns sont devenus professionnels et l'un d'entre eux est pressenti aujourd'hui pour jouer à la Comédie Française..

Le GRAND ROQUE a été aussi longtemps présent au Grand Théâtre de la Cité où, de 1994 à 1998, il a effectué les soirées d'ouverture du grand théâtre dans le cadre de la programmation « in » du Festival (Cyrano de Bergerac, les Fourberies de Scapin, Don Quichotte, Diké, le rêve du fou…..).

Avec "Le PREMIER" (LINE-nouvelle version), création avril 2010, il présentera sa 20ième création.

LE GRAND ROQUE
10 Rue Pierre Germain
11000 CARCASSONNE
04 68 77 59 17

 

************************************


 

 

* Mardi 24 février 21h : "DIKÉ, LE RÊVE DU FOU"

Théâtre
Tarifs : 10 / 8 Euros

Texte : Claude Nougaro, René Barjavel, Richard Bach
Adaptation, mise en scène, interprétation : Thierry Almon

Le spectacle …

John LIVINGSTONE est visité dans ses rêves par un ange qui lui donne la possibilité de changer le destin des hommes. Après d'infructueuses et vaines tentatives, il rencontre, dans le parc de la clinique psychiatrique où on l'a interné, un bien étrange pensionnaire… Commence alors un passionnant dialogue. Toutes les grandes questions qui animent et tourmentent les hommes sont abordées dans cette conversation : leur devenir, la mort, le sexe, la vie, la reproduction, les failles de l'écosystème, les tares de la nature humaine, les félicités et les dangers de l'intelligence et de la connaissance…

Transcendé par « l'autre », il atteint la « DIKE », l'ultime sagesse. Mais les siens accepteront-ils de devenir des hommes nouveaux ?

… L'argument

Il s'agissait surtout de rendre scénique une littérature romanesque, d'en extirper l'essence de la vie pour la transposer au théâtre et entraîner le spectateur dans un univers fantastique plein de profondeur mais aussi de fantaisie, de poésie et d'humour. Spectacle citoyen et salvateur, profond et plein d'espoir, Diké dévoile un monde que les hommes rêvent depuis longtemps et dont ils n'osent entrevoir l'accomplissement…

« En grand professionnel, Thierry ALMON distille le frisson et l'émotion… » (Midi Libre – Avignon)

« … Le spectateur se trouve littéralement «scotché » par une surdose d'humanisme, d'utopie et de poésie… » (La Croix du Midi)

« Sur les ailes de LIVINGSTONE, Thierry ALMON tutoie le ciel… » (La Dépêche du Midi)

 


************************************


 

* Mercredi 25 février 21h : 2 pièces :
"STAND DE TIR "
suivi de "UNE SORTE D'ALASKA"

Théâtre
Tarifs : 10 / 8 Euros

Mise en scène : Thierry Almon

1 :"Stand de tir" de Israël Horovitz

Distribution:
Fabienne Welter
Jean-Claude Chekroun

A travers la métaphore d'un stand de tir, un homme pétrifié par l'échec de toute une vie déverse toute sa violence et sa sauvagerie sur sa compagne qu'il tient pour responsable…jusqu'où la victime amoureuse acceptera-t'elle l'insoutenable ?

***

2 : "Une sorte d'Alaska " ( A kind of Alaska) de Harold Pinter

Distribution:
Maïté Julien : Déborah
Christian Schmitz : Hornby
Valérie Albanese : Pauline

Déborah, victime de la "maladie du sommeil" acceptera-t'elle, après son réveil provoqué, la nouvelle réalité qu'elle découvre ?

 

HAROLD PINTER

Harold Pinter s'est imposé en une vingtaine d'années et autant de pièces, comme le premier auteur du théâtre britannique contemporain.

Né à Londres en 1930, il a d'abord été acteur avant de commencer à écrire en 1957. La célébrité lui est venue trois ans plus tard avec LE GARDIEN , qui a triomphé dans le monde entier. Il a également écrit pour la radio, la télévision et surtout pour le cinéma, notamment dans de brillantes collaborations avec joseph LOSEY.

« Animal politique », comme le définissent souvent ceux qui le connaissent ou l'ont approché, militant acharné d'Amnesty International et de nombreux autres groupes de défense, Harold PINTER a, toute sa vie durant, consacré une large partie de son temps à lutter pour la défense des droits de l'homme et de la dignité humaine, n'hésitant pas à s'envoler pour le Chili, la Tchécoslovaquie, le Cambodge ou l'Afrique noire, pointant de l'index les pouvoirs totalitaires et jouant de ses influences pour tenter de sauver quelques victimes de ces états scélérats. On le voit, l'Homme est exceptionnel.

Explorant tour à tour le Théâtre de l'Absurde ( Victoria Station, crise à l'Usine ) de la menace ( Hot house, Un pour la route ) ou du Trouble ( La collection, L'amant ), l'œuvre d'Harold PINTER est consacrée en 2005. Cette année-là en effet, l'auteur-acteur devient lauréat du PRIX NOBEL DE LITTERATURE, couronnement d'une exceptionnelle carrière de dramaturge..

 

************************************

 

 

* Jeudi 26 février 21h :
(en remplacement de "L'amant" de Harold Pinter)

"AU BOUT DU COMPTOIR...LA MER"



Théâtre
Tarifs : 10 / 8 Euros

Texte : d'après Serge Valletti
Adaptation, mise en scène : Monique Roudié, Jean-Paul Bibé
Lumières : Alain Férriol

Distribution:
Jean-Paul Bibé

« …Il rêve, le fantaisiste raté, engagé pour la saison dans un casino pelé de station balnéaire surannée. Il voudrait l'Amérique, l'éclat du jazz, la gloire et le fil invisible de l'attente qui le tirerait sur scène au milieu d'un cercle de lumière à lui seul destiné. Au lieu de quoi il doit partager le rideau avec Ronald, le ventriloque qui parle de la bouche, son canard poilu, quatre antipodistes australiens venus de Montolivet et Dario, barman ami des chiens, grand ardoisier devant l'Eternel. Peindre des prés qu'on prend pour des mers. S'échiner sur un roman à jamais achevé aux deux tiers. Attendre au comptoir qu'approche l'océan.

Jean-Paul Bibé est cet X, un baladin sans nom ni renom auquel il prête sa longue carcasse et une bouche aux plis tombants. Il est aussi – par contumace puisque seul en scène – et Dario et Ronald, M. Vangelis et le canard râpé. Délicat dans l'amertume, risible de désespoir et de lucidité mal partagée, le voilà tout ce qu'il n'est pas : dépourvu de talent, ses rêves échoués, triste. Fini.
Seul restent le panache de Cyrano mourant, le fond de whisky d'un verre et, tout au bout du comptoir, la mer inaccessible.»

Jacques-Olivier Badia
Pour la Dépêche du Midi

 

************************************




 

* Vendredi 27 février 21h :
"OLD STAR'S COME (PLAY) BACK "

Théâtre / Musique
Tarifs : 10 / 8 Euros

Mise en scène : Thierry Almon

Le spectacle …

Alors que Jim MORTON, vieux chef d'orchestre à l'automne de sa vie, se laisse aller à la mélancolie en pianotant sur son clavier et qu'il se remémore les souvenirs des jours heureux, un étrange personnage surgi de nulle part lui propose de revivre les grands moments de sa jeunesse, du temps où il accompagnait les grandes stars du jazz…

Dès lors, commence un vertigineux retour dans le temps…

Tous reviennent, pour le plus grand plaisir de Jim : Cab Calloway, Ray Charles, Amalia Jackson, Louis Prima pour des retrouvailles dans la joie et la bonne humeur sur des tempos endiablés jusqu'au jour où, venue on ne sait d'où, arrive une certaine Marilyn…


… L'argument

Mêlant fantaisie, humour, musique et fantastique, le spectacle prend l'allure d'un show à l'américaine, sur un rythme endiablé où tout est bon pour mettre une ambiance survoltée.

Musique, rires et bonne humeur font du « old star's come (play) back » un grand divertissement.