COCKTAIL
 
Un verre vide à la main
Donne encore contenance
Dans les cocktails mondains
Où tout n'est qu'apparence.
 
Les discussions sans fond
M'ennuient profondément
C'est mieux l'silence au fond
C'est bien plus reposant.
 
Et à chaque heure qui passe,
Je refais des promesses
Et les shakers qui passent,
Augmentent mon ivresse…
 
Personne, et c'est dommage
Ne me parlera d'elle,
Et je reste l'otage
Des blablas de cocktail…
 
Ils parlent pour ne rien dire
De rencontres incroyables,
S'inventent des souvenirs
Des exploits innombrables.
 
Dans ce monde du futile
Fût-il insignifiant,
Je rêve d'un bon exil
Aux îles sous le vent.
 
Et à chaque heure qui passe,
Je défais des promesses
Et les shakers qui passent,
Augmentent ma détresse…
 
Personne, et c'est dommage
Ne me parle de toi
Et je reste l'otage
D'interminables blablas…
 
Personne, et c'est dommage,
Ne semble te connaître
Et je saute les étages,
M'enfuis par la fenêtre…
 
Pennautier 2000
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Muriel erdödy