CROQUIS
 
Fais moi part de tes desseins.
Je veux te croquer, voilà les miens.
 
Je planche sur une esquisse
Douce comme une caresse,
Tendre comme un sweet kiss
Ronde comme une paire de fesses.
 
Mon stylo feutre, bille en tête,
A fait jaillir d’un seul trait
Tes courbes feutrées d’esthète,
Qui soignent mon mal-être inné.
 
Si tu me laisses te croquer,
Te crayonner le portrait,
A dessin, je te port’rai
Au pinacle de mes pensées.
 
A l’horizon se dessine
Mon horizontal désir
A l’encre de nuit de Chine
Noire comme un dernier soupir.
 
Entre nous pas de mines sèches
Pas de sanguines à la gomme,
Mais de la pointe à la flèche
Qu’du fusain qui fuse en somme.
 
Si tu me laisses te croquer,
A pleines dents sans regrets,
Ton portrait j’emport’rai
Au pinacle de mes pensées.
 
Au critérium sont battus
Des records sur pages blanches,
Dans un champ d’mines abattues
Il y a du pin sur la planche.
 
Fais moi part de tes desseins.
Je veux te croquer, voilà les miens.

Pennautier 2000
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Denis Bouvier