EVA ELLE VA

 
Quand Eva, naissante, à crié,
La nuit évanescente s’est illuminée.
Mon Eva, mon évasion ravie,
Va Eva ma jolie, Evaporer l’ennuie. Car,
Eva elle va
A tout petit pas.
A tout petit pas,
Eva va…

 
Quand Eva s’éveille sans pareille,
Elle s’émerveille de voir bouger ses orteils.
Mon Eva, mon évasive envie,
Va Eva ma folie, Savoir qu’en toi je vis.

 
Eva ! ,

 
Quand j’évolue, ce qu’Eva voit,
Son dévolu elle jette sur moi comme un drap.
Mon Eva, mon Eva inouïe,
Sans voix s’évanouit, Noue ses rêves à mes nuits. Car,
Eva elle va
A tout petit pas.
A tout petit pas,
Eva va…

 
Et même si elle fait, parfois des faux pas,
Faut pas la presser, non, il faut pas.
Faut pas la pousser,
Elle aura bien le temps
De courir vers les ans…
Eva elle va
A tout petit pas.
A tout petit pas,
Eva va…

 
Eva dans son berceau d’enfant
Se laisse porter par la brise
De mon amour, ce doux vent
Qui jamais ne s’épuise.
Eva elle va
A tout petit pas.
A tout petit pas,
Eva va…
Pennautier / Nancy 2000
Paroles : Luc Tallieu / Isabelle Thomas
Musique : Marcel Van Dam