LA RENCONTRE
 
 
Le bois de ses bateaux, celui de mes guitares,
Mes mots autour d’un verre, nous ont fait veiller tard.
Pendant que l’on se parle dans la nuit qui avance,
La pluie sur les carreaux nous fait des confidences.

 
Elle me dit l’océan, la barrière de corail,
Les orages rugissants et les heures de batailles.
Je lui dis la magie des accords de Dylan
Qui font pleurer les anges et chanter les profanes.

 
Sa voix sur ma guitare, mes cordes pour son bateau,
Notre étreinte du soir m’a fait réveiller tôt.
Un rayon de soleil nous remet à l’endroit,
La cage d’escalier nous sépare déjà.

 
Si j’essaie de savoir où doit être ma place,
Je dois d’abord lui dire, de peur qu’il ne s efface,
Ce sentiment soudain qui me donne des ailes
Pour voir cet océan où je ne sais rien d’elle.

 
CHORUS

 
Debout sur son bateau, et moi dans ma guitare ?
On s’attache à des riens quand on vit sans amarres.
Les souvenirs pour elle, deviendront des étoiles,
Et le présent qui passe, un souffle dans sa voile.
 
Beaulieu sur mer / Pennautier 2002
Paroles : Jacques Picard (beaucoup) / Luc Tallieu (un peu)
Musique : Jacques Picard