LE DÉTRACTEUR
 
J’ai du souci, sous serre
Deux trois pensées,
Pour ceux qui fatiguent la terre
Sans s’en soucier…

 
Par désespoir un jour d’horreur,
Un type a brisé son tracteur.
Dans son village, un rien moqueur,
On l’appelle ‘Fergu l’extracteur’ !

 
Face caméra pour son 13 heures,
Jean-Pierre a lu sur son prompteur
En riant de son mot d’auteur :
‘Le monde est plein de détracteurs…’

 
C’est le manque de culture
C’est sûr,
Qui pousse le monde…

C’est le manque de culture
Qui pousse le monde, entre autre,
À s’moquer du malheur des autres…

 
Je creuse, je laboure sans relâche
La femme qui me retourne le cœur,
Je ne rechigne pas à la tâche
Ma tête de pioche fait un malheur !

 
Je la remue jusqu’aux entrailles,
Je m’y emploie avec ardeur,
Jusqu’à la taille on voit l’entaille
Du sillon de mon bulldozer…

C’est le manque de culture
C’est sûr,
Qui pousse le monde…
 
J’y peux rien c’est dans ma nature,
Ce que je sais j’en suis pas sûr…
Je sème ça pousse,
Je tourne mes pouces…
Je manque de culture, ça c’est sûr…

 
Qui sème avant
Récolte à perpète…


Pennautier le 21 janvier 2004
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Denis Bouvier