MON GRENIER (Hugo & Katrina)
 

J'avais rangé dans mon grenier
Des cartons d'idées superflues.
Mais depuis le week end dernier,
Elles ont enfin pignon sur rue.

Il était dix huit heures passée
Quand le shaker s'est répandu.
Tout a bougé, tout a tremblé,
Les murs, le toit, rien a tenu.

Hugo et Katrina, Étaient d'passage en ville.
Avant d'aller voir Bill, Ils sont venus chez moi.
Ils ont vidé tous mes tiroirs,
Ils ont soufflé sur mes bougies.
Et me voilà sur le trottoir
À ramasser dans les débris.

Maudite tempête, fichu typhon
Mon grenier gît dans le salon !

Dans ma chambre c'est pire qu'à Beyrouth
Le canapé est sur la route.
Mon lit est à la verticale,
Pour s'lever des filles c'est génial !

Je vous en prie, faites comme chez vous,
Prenez un p'tit verre de vin doux.
Dès qu'j'aurai retrouvé les chaises,
Asseyez-vous, soyez à l'aise.

Les vide-grenier, moi j'adore ça,
On trouve tout ce que l'on n'veut pas !
Ils sont passés à l'improviste,
En coup de vent, si je peux dire. (pour ainsi dire)
C'que j'ai perdu, sans faire de listes,
Tous le quartier peut s'en servir !

Maudite tempête, fichu typhon
Mon grenier gît dans le salon !
Maudite tempête, fichu typhon
Mon grenier gît dans le salon !


 

Pennautier / Toulouse 17 mars 2007
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Guillaume Barraband