NAVIGUER

J’aime te voir couchée
Dans la chaleur de l’été
Quand la sueur vient couler
Près des zones érogènes
J’aime quand les draps mouillés
Décident enfin de tomber
Quand tu fais semblant de dormir
Que mon sang est chaud à bouillir
C’est la houle, dans mes vaisseaux ça coule, tangue et roule

ET MOI JE VEUX NAVIGUER SUR TA PEAU
JETER L’ANCRE DANS TES EAUX
NAVIGUER DE PORES EN PORES
M’ECHOUER SUR TON CORPS.

J’aime quand tu te balances
Docile, irréversible
Quand tu joues les insolentes
Fragile irrésistible
J’aime quand tes jambes s’ouvrent
Et quand la soie découvre
Tous Les chemins qui remontent
Jusqu’aux zones érogènes.

ET MOI JE VEUX NAVIGUER SUR TA PEAU
JETER L’ANCRE DANS TES EAUX
NAVIGUER DE PORES EN PORES
M’ECHOUER SUR TON CORPS.

C’est la houle, J’aime ces moments rares
Quant ça roule, Où je goutte au poison
Qui me soule, Pur extrait de curare
Qui s’écoule

ET MOI JE VEUX NAVIGUER SUR TA PEAU
JETER L’ANCRE DANS TES EAUX
NAVIGUER DE PORES EN PORES
M’ECHOUER SUR TON CORPS.

Montauban / Pennautier 2002
Paroles: Marcel Capelle / Luc Tallieu
Musiques: Marcel Capelle