REFAIRE L'HISTOIRE

 
Ça sentait le pain grillé,
La confiture d'abricot,
Ma grand-mère me réveillait
En ouvrant grand les rideaux.

Je coupais à travers champs
Pour rejoindre Johanna.
Dans la cour près des étangs,
Il neigeait des acacias.

Quand Jeanne d'Arc quittait l'Anjou
Sur les bancs en bois usé,
J'avais encore sur la joue
La marque de mon oreiller.

Les souvenirs de l'enfance
Reviennent avec insistance.
Maintenant qu'il est trop tard
Je referais bien l'histoire…

Mon père depuis le matin
Fendait le bois pour l'hiver.
Moi je cueillais dans le foin
Des baisers encore verts.

Jeanne d'Arc prenait Orléans
Avec un morceau de craie.
J'avais encore près des yeux
Un bout de rêve oublié.

Les souv'nirs les plus lointains
Me reviennent certains soirs,
Quand l'av'nir est incertain
On s'accroche à sa mémoire.

Les souvenirs de l'enfance
Sont autant de secondes chances.
Maintenant qu'il est trop tard
Je referais bien l'histoire…


 

Astaffort le 11 mai 2007 / Ensuès La Redonne le 3 novembre 2007
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Aude Henneville