ROTATIVES

A trop écarquiller
L'œil, la lune a quitté
Son orbite et dérive
Dans la soie primitive.

Pour soulever une armée
De comètes et d'étoiles,
Pour combattre à jamais
La violence animale…

La rotative s'empresse,
D'imprimer sa déprime,
La liberté la presse
A sauver les victimes…

Elle en a marre au quotidien
D'avoir sous les yeux les terriens,
De devoir subir impuissante
La haine des hommes qui la tourmente…

La Terre sous la menace
Se terre dans sa cuirasse
Attends que les alliés viennent
La soigner d'sa gangrène.

Qui rougit son sous-sol
Du sang des innocents
Qui fait des auréoles
Sur son cœur chancelant…

La rotative s'empresse,
D'imprimer sa déprime
La liberté la presse
A sauver les victimes…

Elle en a marre au quotidien
D'être piétinée par des vauriens,
De devoir subir impuissante
Le poids des hommes sur sa charpente…

La rotative s'empresse,
D'imprimer sa déprime
La liberté la presse
A sauver les victimes…

Pennautier / Reims 2004
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Denis Bouvier