SUR LA ROUTE
(MA VIE EST COMME ÇA)

 
J’suis tombé en panne à Villeurbanne
Je suis à la bourre pour ma séance
A Bourg-lès-Valence.
 
Je suis sur la route depuis fin août,
Un concert ici et l’autre là
Ma vie est comme ça.

Je n’me plains pas Même si des fois,
J’aimerais mieux jouer mon art chez Monica…
J’n’me plains pas Je n’voudrais pas
Faire pleurer l’harmonica…

 
J’ai pas digéré l’chili d’midi,
Qu’on me sert déjà un cassoulet
Avant de jouer.
 
Même si j’me sens lourd après le r’pas,
Je vais l’assurer votre gala,
Ma vie est comme ça.

Qu’je joue au Zénith ou à perpète,
J’vous laisse en partant la salle défaite
C’est plus fort que moi.

 
J’aim’rais vraiment jouer en Irlande,
En attendant je suis à Marmande,
Ma vie est comme ça.

Car pour Dublin Il faut du blé,

Je n’me plains pas Même si des fois,
J’aimerais mieux jouer mon art chez Monica…
J’n’me plains pas Je n’voudrais pas
Faire pleurer l’harmonica…


L’journal m’a annoncé à Nancy
Mais faut qu’je joue d’abord à Drancy
Après il’y’aura Cannes.

J’ai du mal à doubler sans le vent,
J’s’rai jamais à l’heure à Montauban
Faut qu’je change mon van.
 
J’ai connu des vendeuses en Vendée,
Et des tas de chanteuses enchantées
Dans les rues de Beaune.
 
Je n’compte plus les bals en MJC,
Pour des paroissiennes qui aiment J.C.,
Bien plus que Lennon.

 
(reprise couplet 1) Ma vie est comme ça…(ad lib.)

Pennautier août 2002
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Ange Amadéi