TOILES FILANTES

 
Comme dans un tableau de Hockney,
Je colle mes souvenirs entre eux.
Comme dans un tableau de Hockney,
Ça fait Big Splash entre nous deux.

Comme dans un tableau de Dali,
La montre est molle au rendez-vous.
Comme dans un tableau de Dali,
Je te vois en Gala partout.

Je te dépeins le tableau comme je le vois,
Et tant pis si je te déçois…


Comme dans un tableau de Hockney,
Nos perspectives sont inversées.
Comme dans un tableau de Hockney,
Nos lits nos chaises sont disloquées.

Comme dans un tableau de Pablo,
J’ai l’œil qui tombe avant mes larmes.
Comme dans un tableau de Pablo,
Demoiselles, je dépose mes drames.
 
Je te dépeins le tableau comme je le vois,
Et tant pis si je te déçois…

 
Comme dans un tableau de Hockney,
Je découpe nos photomatons.
Comme dans un tableau de Hockney,
Du grand canyon je vois le fond.

Comme dans un tableau de Warhol,
Je t’imprime en multicolore.
Comme dans un tableau de Warhol,
Je déprime en multidouleur.
 
Je te dépeins le tableau comme je le vois,
Et tant pis si je te déçois,


Moi j’écoute les Dandy Warhols
A fond au fond de ma bagnole…
Et tant pis si je te déçois
Et tant pis si je me déçois…

 
Pennautier / Reims 2001
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Laurent Taiclet