TOUT S’ÉTEINT DÉJÀ &Eeacute;coutez la chanson ...

 
Les flammes d’un ancien feu
Me brûlent encore au fond des yeux,
Mais qui s’en aperçoit ?

On se croyait de feu
On était que de cendres au mieux,
Ton cœur était de bois.

L’amour s’est propagé
Sans nous consumer,
Et sans nous consommer, tu as quitté le foyer.
Comme tout s’éteint déjà,
Je préfère tout arrêter là,
Sans rendre mon âme, adieu…
Comme tout s’éteint si vite
Je préfère ignorer la suite,
Sans souffler des fadaises, sur mes braises…


 
Les flammes d’un ancien feu
Scintillent en moi au fond des yeux,
Mais qui s’en aperçoit ?

Mon corps réduit en poudre,
Moi qui croyais au coup de foudre
Mais qu’as-tu fait de moi ?

L’amour s’est dispersé
Sans nous consumer,
Et sans nous consommer, tu es parti en fumée.
Comme tout s’éteint déjà,
Je préfère tout arrêter là,
Sans rendre mon âme, adieu…
Comme tout s’éteint si vite
Je préfère ignorer la suite,
Sans souffler des fadaises, sur mes braises…


 
Plus besoin De mentir
Au besoin Je m’en tire.
Fais moi penser… à t'oublier…

 
Comme tout s’éteint déjà,
Je préfère tout arrêter là,
Sans rendre mon âme, adieu…
Comme tout s’éteint si vite
Je préfère ignorer la suite,
Sans souffler des fadaises, sur mes braises…

 
Pennautier / Caluire 2001
Paroles : Luc Tallieu
Musique : Vicky Layne